• E mail qui m'a été envoyé !!!! à lire

    Nouveau type de cancer du sein à NE PAS SUPPRIMER
    > > > >

    > > > > Prière de transmettre ce message à toutes les femmes de votre entourage ............
     
    > > > >
      
    > > > >
     A votre mère, à vos filles, à vos soeurs, à vos tantes, à vos amies, etc.
    > > > >

    > > > > En  novembre dernier, un nouveau type de cancer du sein a été découvert.  Une femme a vu apparaître sur un de ses seins une éruption cutanée pouvant ressembler à celle qui apparaît parfois sur les seins des nouvelles mamans qui allaitent.

    > > > >

    > > > > Etant donné que sa mammographie n'indiquait aucun problème, le médecin lui a prescrit des antibiotiques pour traiter une infection.  Après avoir consommé les médicaments prescrits et avoir même renouvelé la prescription une fois, l'éruption a continué de s'aggraver et le médecin lui a demandé de passer une autre mammographie.  Cette fois, la radiographie a révélé la présence d'une masse.

    > > > >

    > > > > Une biopsie a permis de découvrir l'existence d'une tumeur très maligne.  La dame a entrepris une chimiothérapie dans le but de réduire la taille de la tumeur.  Elle a ensuite subi une mastectomie, suivi une autre chimiothérapie complète et reçu de la radiothérapie.  Au bout de 9 mois de traitement intense, son cancer avait disparu.

    > > > >

    > > > > Pendant l'année qui a suivi, elle a vécu chaque journée au
    maximum.  Le cancer est ensuite réapparu et s'est attaqué à la région du foie.  La dame a subi 4 traitements et elle a par la suite décidé qu'elle tenait à sa qualité de vie et qu'elle ne voulait pas affronter les séquelles de la chimiothérapie.  Elle a profité pleinement des 5 mois qu'il lui restait à vivre et elle a planifié chaque détail de ses derniers jours.  Elle a eu besoin de morphine pendant quelques jours pour supporter la douleur et par la suite, elle est décédée.  Elle a laissé le message suivant et demandé qu'il soit transmis à toutes les femmes, partout dans le monde :  
    > > > >  
    Mesdames,  FAITES TRES ATTENTION si vous remarquez quoi que ce soit d'anormal par rapport à vos seins et insistez pour obtenir un traitement le plus rapidement possible.
    > > > >

    > > > > La maladie de Paget du mamelon : Il s'agit d'une forme rare de cancer du sein qui apparaît à l'extérieur du sein, sur le mamelon et l'aréole.  Ce qui à l'air au début d'une éruption cutanée se transforme par la suite en lésion autour de laquelle se forme une croûte.  Je n'aurais jamais pensé qu'il puisse s'agir d'un cancer du sein, mais c'était bien le cas.  Je n'ai rien constaté d'anormal sur mon mamelon, mais l'éruption me dérangeait et j'ai décidé de consulter le médecin.

    > > > >
    Parfois, je sentais une démangeaison et de la douleur, mais pas plus que ça.  C'était laid et tannant et je n'arrivais pas à me débarrasser de cette plaie  avec les crèmes prescrites par mon médecin, même avec celle que le dermatologue m'avait prescrite pour traiter la dermatite que j'avais aux yeux peu de temps avant l'apparition  du cancer.  Mes médecins se sont montrés un peu inquiets, mais ils ne m'ont jamais avertie qu'il pourrait s'agir de cancer.  
    > > > >
     
    > > > >
    Je crois que bien peu de femmes savent qu'une lésion ou une éruption cutanée sur le mamelon ou l'aréole peut vouloir dire cancer du sein. (Le mien a débuté par un simple bouton rouge sur l'aréole.  Un des plus graves dangers avec la maladie de Paget est que les symptômes semblent anodins.  Les femmes pensent trop souvent qu'il s'agit seulement d'une éruption ou d'une infection cutanée, avec pour résultat qu'elles tardent à consulter et à se faire traiter.)
    > > > >  
    Quels sont les symptômes?  
    > > > >

    > > > > 1.   Une rougeur persistante, un suintement ou la formation d'une croûte sur le mamelon provocant une démangeaison ou une sensation de chaleur.  (Comme je l'ai indiqué, moi je n'ai pas senti beaucoup de démangeaison ou de chaleur accrue, il n'y a pas eu de suintement, à ce que je sache, mais une croûte s'est en effet formée autour du bord du mamelon, d'un côté.)
    > > > >
    > > > > 2.  Un bouton sur le mamelon qui refuse de guérir.  (Moi j'avais un bouton sur l'aréole et une enflure blanchâtre au centre du mamelon).
    > > > >
    > > > > 3.  En général, un seul mamelon est touché.  Comment le cancer est il diagnostiqué?  Si le médecin qui vous examine constate une anomalie, il devrait vous proposer de passer immédiatement une mammographie des deux seins.  Même si une rougeur, un suintement ou la formation d'une croûte peuvent ressembler à une dermatite, le médecin devrait suspecter la présence d'un cancer si le problème touche seulement un des deux seins. Il devrait demander une biopsie du tissu infecté pour établir avec certitude le diagnostic.

    > > > >

    > > > > Le présent message est vraiment important et vous devez le transmettre au plus grand nombre possible de femmes dans votre famille et dans votre entourage.  Il pourrait leur sauver la vie.
    > > > >
    > > > > Mon cancer du sein s'est propagé et des métastases se sont logées dans mes os même si j'ai reçu des méga doses de médicaments en chimiothérapie, 28 traitements de radiation et pris du tamoxyfêne.  Si mon cancer du sein avait été diagnostiqué plus tôt, peut-être ne se serait-il pas propagé.. 
    > > > >
    > > > > A TOUS CEUX ET CELLES QUI LISENT CE MESSAGE :
    > > > >
    > > > > Il est triste que les femmes ne connaissent pas la maladie de Paget du mamelon.  Si, en transmettant le présent courriel, vous pouviez sensibiliser d'autres personnes au danger que cette maladie représente, vous pourriez aider des femmes, partout dans le monde.
    > > > >
    > > > > Prière de prendre quelques secondes pour transmettre ce message au plus grand nombre de personnes possible, en particulier à votre famille et à vos amis.  Vous pourriez ainsi, en un rien de temps, sauver des vies.


    votre commentaire
  • Mononucléose infectieuse<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     Qu'est-ce que c'est ?

    <o:p></o:p>

    La mononucléose infectieuse, également appelée, “maladie du baiser” est une infection provoquée par le virus Epstein-Barr (EBV). Ce virus appartient à la famille des herpes virus. <o:p></o:p>

    Il se transmet essentiellement par la salive, d’où les qualificatifs de “maladie du baiser” ou “maladie des fiancés”. Il peut également mais exceptionnellement se transmettre par transfusion sanguine. <o:p></o:p>

    Une fois entré dans l’organisme, le virus se loge dans les ganglions où il demeure toute la vie sous forme silencieuse, sans donner de récidive. Les personnes infectées par le virus peuvent néanmoins contaminer car elles peuvent produire du virus dans leur salive (excréteurs asymptomatiques).<o:p></o:p>

    En général, la contamination se produit dans l’enfance ou au moment de l’adolescence. On estime que 80 % des adultes sont porteurs du virus EBV et 20 à 30 % sont excréteurs asymptomatiques du virus.

    <o:p></o:p>

    Les signes de la maladie
    <o:p></o:p>

    L’infection est très souvent inapparente. <o:p></o:p>

    La forme typique de la maladie débute souvent par une fatigue importante et une fièvre modérée à <st1:metricconverter productid="38ᄚC" w:st="on">38°C</st1:metricconverter>. Elle évolue sous forme de pharyngite ou d’angine avec des douleurs en avalant, une fièvre persistante, des ganglions au niveau du cou et derrière la tête. Les paupières sont parfois enflées.<o:p></o:p>

    Il existe souvent une éruption qui se localise au tronc et à la racine  des jambes et des bras. Cette éruption est parfois spontanée mais le plus souvent déclenchée par la prise d'ampicilline (antibiotique souvent prescrit en cas d’angine). Il ne s’agit pas d’une réelle allergie à cet antibiotique mais d’une réaction spécifique dans le cas de l’infection à EBV. Elle ne contre indique pas la prise ultérieure de cet antibiotique.<o:p></o:p>

    L’examen médical <o:p></o:p>

    L'examen montre des signes d’angine : la gorge est rouge avec des amygdales inflammatoires, recouvertes d’un dépôt gris fortement évocateur du diagnostic.<o:p></o:p>

    Les ganglions sont augmentés de volume essentiellement au niveau du cou parfois de façon plus généralisée. <o:p></o:p>

    Dans 50 % des cas, l’examen retrouve également une grosse rate. Beaucoup plus rarement il existe des signes d’hépatite avec un foie augmenté de volume (hépatomégalie) et une jaunisse

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     Evolution de la maladie
    <o:p></o:p>

    Les symptômes régressent en général spontanément en quelques jours (1 à 2 semaines). Dans certains cas, la phase de convalescence peut se prolonger sur plusieurs semaines, avec fatigue importante.
    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    Traitement
    <o:p></o:p>

    Le traitement  est essentiellement symptomatique (traitement des symptômes et non du virus lui même) : repos physique si la fatigue est très importante, lutte contre la douleur avec des antalgiques comme du paracétamol.<o:p></o:p>

    Lors de formes compliquées avec hépatite, anémie importante peut être proposée une corticothérapie pendant 10 jours.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • La cinquième maladie - Parvovirus B 19 <o:p></o:p>


     <o:p></o:p>

    Qu'est-ce que la cinquième maladie?
    <o:p></o:p>

    La cinquième maladie, aussi appelée « syndrome des joues giflées » et érythème infectieux, est une maladie virale causée par le parvovirus B 19. Elle touche généralement les enfants, mais des personnes de tous les âges peuvent aussi l'attraper. Dans la plupart des cas, la maladie est bénigne.

    Quels sont les symptômes de la cinquième maladie?<o:p></o:p>

    La personne infectée par le parvovirus B 19 peut présenter de légers symptômes s'apparentant à ceux de la grippe dans les quatre à 21 jours après avoir été en contact avec le virus. Dès lors, une éruption très rouge apparaît sur les joues, un peu comme si la personne avait reçu une gifle. Au bout d'un à quatre jours, une éruption rouge formant des réseaux apparaît sur le reste du corps. Cette éruption pouvant causer une démangeaison peut durer jusqu'à trois semaines, et elle peut disparaître et réapparaître subitement après une exposition à la chaleur ou au froid. Chez l'adulte, la maladie peut être plus grave et s'accompagner d'une fièvre et de douleurs articulaires. Cependant, environ 20 % des personnes qui sont infectées peuvent ne présenter que des symptômes légers de la maladie. Dans certains cas, aucun symptôme ne se manifeste.<o:p></o:p>

    Comment attrape-t-on la cinquième maladie?<o:p></o:p>

    Les éclosions de la cinquième maladie surviennent le plus souvent en hiver et au printemps, mais on peut l'attraper à tout moment de l'année. Le virus se transmet de personne à personne comme le rhume banal. La maladie s'attrape au contact des gouttelettes de salive ou des sécrétions nasales (p. ex., éternuement, partage d'ustensiles ou de verres) d'une personne infectée. Lorsqu'un grand nombre de personnes sont infectées dans un milieu donné, comme une école ou une garderie, cela signifie généralement que le virus est présent dans l'ensemble de la collectivité.<o:p></o:p>

    Quand la cinquième maladie est-elle contagieuse? <o:p></o:p>

    On croit que la personne infectée est contagieuse pendant une semaine avant l'apparition de l'éruption. Une fois que l'éruption est apparue, cette personne risque peu de transmettre la maladie à d'autres. Par conséquent, il n'y a pas lieu d'exclure de l'école ou de la garderie les enfants qui ont la cinquième maladie s'ils se sentent assez bien pour participer aux activités normales de l'établissement. De même, les adultes infectés par le virus peuvent continuer d'aller au travail. <o:p></o:p>

    Existe-t-il un traitement contre la cinquième maladie? <o:p></o:p>

    La cinquième maladie est causée par un virus. Il n'existe aucun traitement spécifique.<o:p></o:p>

    La cinquième maladie est-elle dangereuse?<o:p></o:p>

    Dans la plupart des cas, la cinquième maladie provoque une éruption bénigne. Cependant, elle peut causer de graves problèmes de santé chez les femmes enceintes, les personnes qui souffrent d'une hémopathie chronique, comme la drépanocytose ou la leucémie, de même que les personnes qui ont des problèmes du système immunitaire. Si elles ont été en contact avec un enfant ou un adulte ayant la cinquième maladie, ces personnes devraient consulter leur médecin.<o:p></o:p>


    Comment puis-je me protéger?<o:p></o:p>

    La meilleure façon de vous protéger contre la cinquième maladie consiste à :<o:p></o:p>

    *                 Jeter tout papier-mouchoir immédiatement après usage. <o:p></o:p>

    *                 Bien laver vos mains fréquemment. <o:p></o:p>

    *                 Éviter de partager les verres ou ustensiles avec d'autres personnes. <o:p></o:p>

    Demander à votre médecin de subir une analyse sanguine pour déterminer votre immunité à la maladie si vous êtes enceinte ou envisagez une grossesse, si vous souffrez d'anémie hémolytique chronique, ou encore si vous avez une immunodéficience. <o:p></o:p>

    Que faire si je développe la cinquième maladie?<o:p></o:p>

    La plupart des gens qui développent la cinquième maladie s'en remettent sans soins particuliers. Les femmes enceintes et les personnes qui souffrent d'anémie hémolytique chronique ou qui ont une immunodéficience devraient consulter leur médecin si elles ont été exposées au virus ou en sont infectées.<o:p></o:p>

    Que peuvent faire les parents?<o:p></o:p>

    • Il n’existe pas de vaccin pour prévenir l’infection et aucun médicament pour la traiter. <o:p></o:p>
    • Votre enfant peut continuer à fréquenter le milieu de garde ou l’école s’il se sent assez bien pour participer aux activités. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique